Description du projet

L’objectif de Neuronalg est d’identifier de nouvelles biomolécules contenues dans les algues ayant un impact bénéfique sur le cerveau, l’inflammation et le microbiote intestinal. Les projets réuniront des académiques et des industriels français et québécois (Université Laval, Université de Bordeaux, Université La Rochelle, Merinov).

Financement France

  • Nouvelle Région Aquitaine
  • INRA
  • CNRS-INRA

Financement Québec

  • CRSNG-Engage
  • Odyssée St-Laurent
  • FRQNT équipe

Le projet CRSNG-Engage concerne le développement de méthodes de détection des acides aminés de type mycosporine dans des extraits d'algues marines et dans des tissus biologiques. 

Les algues marines possèdent un immense potentiel de molécules originales d'intérêt biologique, peu exploré à l'heure actuelle. Des ingrédients à base d'algues sont néanmoins offerts sur les marchés alimentaires, ou cosmétiques. 

Un des défis scientifiques du secteur des biotechnologies marines est la mise en évidence de l'action biologique de ces molécules par le développement d'approches méthodologiques permettant leur détection et leur caractérisation. L'étude de l'action d'extraits de macroalgues sur les fonctions biologiques constitue un champ d'études très original visant à accroître la valorisation des algues du nord du Golfe Saint-Laurent (nGSL). Les algues rouges possèdent un contenu élevé en mycosporines (« mycosporine-like amino acids » ou MAAs), qui possèdent des propriétés antioxydantes, et ressemblent aux acides aminés contenus dans le corps humain. Ces MAAs ont ainsi de bonnes chances d'avoir des actions biologiques, notamment en atteignant le cerveau. Il apparaît donc pertinent de déterminer le contenu en MAAs dans les extraits, de les caractériser, les identifier et de confirmer que les méthodes de détection développées fonctionnent aussi dans les tissus biologiques (sang, urine, foie, cerveau...). 

Les résultats de ces travaux serviront de base pour déterminer ultérieurement l'intérêt de procéder à une mise à l'échelle de production d'extraits enrichis en MAAs pour une commercialisation subséquente.

Thèse (2017-2020): 

Effet protecteur des extraits d’algue vis-à-vis des effets de l’obésité et du diabète sur le cerveau (H. Martin) - Xavier Fioramonti

Les algues marines possèdent un immense potentiel de molécules originales d'intérêt biologique. Les nombreuses activités biologiques des extraits d'algue montrent que ces derniers représentent une alternative intéressante à l'utilisation de médicaments, notamment dans la prise en charge ou la prévention de certaines pathologies dont l'étiologie est associée à des statuts inflammatoires chroniques, comme les troubles du métabolisme et de l'humeur.

Dans ce contexte, NEURONALG propose le développement d'actifs algo-sourcés, ciblant l'inflammation et les mécanismes d'altérations du comportement émotionnel lié aux troubles métaboliques tels que le Diabète de type 2 et l’obésité. Ces actifs naturels devront répondre à plusieurs impératifs biologiques : être bio-disponibles, assimilables au niveau intestinal, capables de contrôler l'inflammation périphérique et cérébrale, la plasticité cérébrale mais aussi capables de réguler l'homéostasie énergétique en améliorant la sensibilité à l’insuline.

Par des approches pluridisciplinaires/transdisciplinaires (biochimie, biotechnologies marines, neurobiologie, neurophysiologie, comportement), ce projet ouvre la voie à une synergie inter-organismes en mettant en jeu deux entreprises (PME) et deux unités de Recherche:

- Ferme marine du Douhet (Ile d'Oléron) : une ferme aquacole qui dispose des structures adaptées à la production de la biomasse algale.

- SEPROSYS (La Rochelle) : société qui développe des procédés de fractionnement d'algues.

- LIENSs (UMR CNRS-Université de La Rochelle) : unité avec une équipe spécialisée dans la valorisation biotechnologique des biomolécules algales. 

- NutriNeuro (UMR INRA-Université de Bordeaux) : unité qui dispose d’une expertise dans l’étude des réseaux neuronaux impliqués dans le contrôle des comportements émotionnels, du métabolisme énergétique et de la neuroinflammation.

Responsable du projet CRSNG-Engage

Québec: Frédéric Calon et Lucie Beaulieu (ULaval, INAF), Jocelyn Bérubé (InnoVactiv)